J'en ai déjà parlé ici, mais dans le cadre de mon travail, j'anime de façon mensuelle un atelier cuisine. Le dernier qui a eu lieu avait pour thème l'Afrique du Sud et je l'ai préparé avec une dame originaire de là-bas, qui a proposé de partager des recettes et surtout, de faire découvrir la cuisine de son pays, qui est finalement relativement méconnue (à part, le Bobotie et Die Antwoord, je connais pas grand chose d'Afrique du Sud je vous avoue).

Vous devez vous en douter, quand on me propose ce genre de choses, je suis en joie! Et ma curiosité a encore plus été aiguisée quand j'ai vu le nom du dessert, dont je n'avais jamais entendu parler (bon, et j'ai appris aussi qu'on dit BoboTie et pas BoboSSie, comme on a eu tendance à le faire lors de l'atelier -et vous, vous prononciez comment?-). 

Bref, cette tarte au lait, j'ai adoré (je sais pas pourquoi, mais je m'en doutais). Pas trop sucrée, ça m'a m'a fait penser à une expression de ma grand-mère qui disait tout en se touchant la gorge quand elle mangeait une douceur "ça fait du bien quand ça passe là". C'est exactement ça, un dessert tout doux, un brin régressif et diablement addictif, une participante m'a confié l'avoir refait 2 fois depuis la semaine dernière... j'aurais fait pareil si j'avais eu :

1/ un four en état de marche dans ma nouvelle maison (ça ne saurait tarder)

2/ un plat à tarte, le seul que j'avais étant décédé dans le déménagement (mais ce n'est que partie remise)

J'ai partagé la photo sur Instagram, et Pia de la Cocinera Loca, en bonne foodista curieuse a réalisé la recette en moins de deux. C'est d'ailleurs marrant parce que, comme moi, ça lui a fait penser au magic cake qui fleurit sur Pinterest, mais en mieux. Quant à Létitia de Piment Oiseau, elle m'a dit que ça lui rappelait la sericaia portugaise (faut que je teste ce truc. Et accessoirement, que je retourne à Lisbonne) [Ouais, les obsédés de la nourriture ont des échanges nocturnes trés constructifs en ce qui concerne leur addiction...]

DSC_0671

 

Pour 8 parts :

45 g de beurre fondu, 200g de sucre en poudre, 3 oeufs, 150 g de farine, 1 cc de levure chimique, 1 pincée de sel, 1 litre de lait, 1 cc d'extrait de vanille liquide, 1 cs de sucre en poudre, 1 cs de cannelle.

Préchauffer le four à 190°C. Graisser un moule à tarte.

Dans un grand bol, battre ensemble le beurre et le sucre jusqu'à ce que le mélange soit homogène. Ajouter les jaunes d’œufs et battre au fouet. Incorporer la farine, la levure et le sel et bien mélanger. Ajouter la vanille et le lait en plusieurs fois et en remuant avec une spatule en bois pour bien l'incorporer (et pas en un coup comme quelqu'un l'a fait lors de l'atelier, on a été obligé de passer la pâte au chinois)

Dans un autre bol, monter les blancs d’œufs en neige jusqu’à la formation de pics solides. Ajouter à l’autre mélange et mélanger doucement. Verser dans le moule à tarte et saupoudrer le dessus avec le mélange sucre en poudre et cannelle.

Cuire au four 25 minutes, puis réduire la température à 165°C. Cuire encore 30 minutes, jusqu’à ce que le centre soit figé (bien vérifier que le dessus ne brûle pas, si votre tarte vous parait encore trop liquide, baisser la température du four et surveiller régulièrement). 

Servir chaud ou froid (ici, c'était tiède. Froid, la melktert sera plus prise et plus solide).