RelibouKitchen

07 juin 2018

Morue gratinée au riz et petits pois (photo moche mais plat sympa)

Hello everybody, hello (voilà que je me prends pour Vincent Lagaf maintenant... - et avec ces conner*es je vais me retrouver avec son chef d'oeuvre musical en tête - ).

Bref, oui, la photo est nulle, je l'ai prise avec mon téléphone lors d'un atelier cuisine mais, mais, mais, la recette mérite qu'on s'y penche et j'ai envie de la garder. En plus, c'est la saison des petits pois et avec des frais, ça doit être encore meilleur ! Pensez bien à faire dessaler 24h avant votre morue si elle est séchée (en changeant régulièrement l'eau de trempage), sinon on trouve aussi de la morue déjà dessalée en grande surface, mais je trouve quand même ça moins goûteux. L'originalité de cette recette c'est qu'elle démarre comme un riz pilaf, sauf que la cuisson se fait au four et qu'en cours de cuisson, on rajoute oeuf et fromage qui viendront former un petit matelas moelleux pour la garniture ! 

Il faudra aussi que je pense à partager une recette typiquement ariégeoise à base de morue que ma grand-mère mangeait toujours avec sa famille pour le réveillon de Noël. Un jour donc... 

etrtyuuui

Pour 6 personnes : 

400 g de morue désalée, 2 poignées de petits pois surgelées (ou des frais, compter environ 300g), 300g de riz, 1 oignon, 1 gousse d'ail, 3 oeufs, 100g d'emmental râpé, 1 feuille de laurier, quelques gouttes de piri-piri

Préchauffer le four à 180°.

Egoutter la morue, la sécher et l'émietter (bien ôter toutes les arêtes). 

Si vous utilisez des petits pois frais, les écosser.

Faire chauffer 1 cs d'huile d'olive dans une poêle et y faire dorer la morue. Quand elle est légèrement dorée, y ajouter l'oignon et l'ail hachés, le riz, la feuille de laurier et le piri-piri. 

Lorsque le riz est nacré, ajouter les petits pois. Mélanger délicatement. 

Verser le tout dans un plat à gratin. Couvrir de bouillon (ne pas trop le saler). Cuire environ 45 minutes. 

Fouetter les oeufs avec le fromage, couvrir le gratin et enfourner encore pour 20 minutes. (Si le gratin dore trop vite, baisser la température du four).

Servir bien chaud ! 

Posté par aurelvelvet à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


16 mai 2018

Old school : gâteau renversé à l'ananas

L'autre jour, en fouinant au fond de mes placards, j'ai dégotté une boîte d'ananas au sirop. Comme c'était un jour sans école, je me suis dit que j'allais l'utiliser pour faire un gâteau avec Jaïro. Parce que lui, si je l'écoute, on fait des cookies géants à la poêle tous les jours, ça ne varie pas d'un poil. Du coup, j'ai repensé à ce gâteau old school qu'on voyait fleurir à tous les goûters d'anniversaire quand j'étais petite : j'ai nommé le renversé à l'ananas. Vous vous rappelez, un gâteau tout moelleux, qui devient encore plus goûteux le lendemain, quand le caramel a bien imbibé la pâte... 

DSC09388 (1)

 Pour 6 personnes : 

1 boîte d'ananas au sirop, 2 oeufs, 60g de beurre + 1 noix pour le moule, 125g de farine (ici complète), 100g de sure en morceaux, 50g de cassonade (dans la recette originale c'est 100g mais je trouve ça bien trop sucré), 1/2 sachet de levure

Mettre le sucre en morceaux dans une casserole avec 2 cs d'eau. Mettre sur feu doux et laisser fondre jusqu'à obtenir un caramel blond. Ne surtout pas mélanger avec une cuillère pour que le caramel soit réussi, remuer plutôt délicatement la casserole. Pendant la préparation du caramel, beurrer un moule à manqué. 

Egoutter les tranches d'ananas et réserver. 

Quand le caramel est prêt, le verser dans le moule et le tourner dans tous les sens pour l'étaler sur le fond et les parois. Poser des tranches d'ananas dans le fond et couper le reste en petits morceaux. 

Préchauffer le four à 210°. Faire fondre le beurre. Dans un saladier, fouetter les oeufs entiers avec la cassonade. Quand le mélange mousse, ajouter la farine et la levure, remuer. Ajouter enfin le beurre fondu et les morceaux d'ananas restants. Bien mélanger avec une spatule. 

Verser la pâte dans le moule et enfourner pour 35 minutes environ. Sortir le gâteau du four et le démouler immédiatement dans un plat légèrement creux. Laisser refroidir et déguster ! 

DSC09393 (1)

A taaaable !

Posté par aurelvelvet à 10:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 avril 2018

Rösti géant de Jamie Oliver

 

Ha, ce Jamie ! Depuis que j'ai accès à My Cuisine, je rebats les oreilles de mon mec avec les recettes de Jamie. Tellement, que je le saoule, je crois^^ Du coup, j'embarque ma nouvelle marotte au boulot et réalise certaines de ses recettes avec les participants de l'atelier cuisine : il faut dire qu'elles sont souvent peu onéreuses, à base de produits de saison et facile à réaliser. Et en plus, elles épatent souvent l'assemblée ! [l'Amoureux serait à côté de moi, il léverait les yeux au ciel et marmonnerait dans sa barbe "ça y est, c'est reparti!"]. 

Lors d'un précédent atelier donc, nous avions réalisé ce fabuleux rösti. La touche Jamie? le côté géant, bien moins contraignant à réaliser, la cuisson au four (au lieu de passer trois plombes devant sa poêle à faire des petits tas) et la verdure et le fromage en topping qui viennent sublimer le tout. Jamie, le mec qui a tout bon. 

ffdffd

Pour 4 personnes :

600g de pommes de terre, 3 carottes, 1 cc de moutarde, 1/2 citron bio, 3 cs d'huile d'olive, 2 poignées de petits pois surgelés (ou frais, la saison commence!), 2 poignées de mâche, 50g de feta 

Préchauffer le four à 180°. 

Peler les pommes de terre et les carottes, les râper. Saler, bien brasser et laisser égoutter 10 minutes. Mélanger la moutarde avec le jus de citron, 2 cs d'huile d'olive, saler légèrement, poivrer et réserver. 

Verser la cuillère restante d'huile d'olive dans un saladier. Bien presser les légumes râpés avec vos mains pour extraire le plus de liquide possible et les ajouter dans le saladier. Bien remuer. Etaler le mélange sur la lèchefrite préalablement graissée. Enfourner pour 35 minutes, les bords doivent être croustillants. 

Blanchir rapidement les petits pois, laver la mâche, la disposer dans un saladier avec les petits pois égouttés. Mélanger avec les mains. 

Lorsque le rösti est cuit, disposer les légumes sur le dessus, la feta émiettée et ajouter la vinaigrette réservée.

Posté par aurelvelvet à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 avril 2018

Kimchi croquant au chou-rave

Ha ce livre K-Food, je ne m'en lasse pas ! Je le feuillete régulièrement et m'extasie toujours sur les recettes que j'y trouve. Toute la première partie est consacrée à divers kimchis, du plus classique au plus surprenant, dont un à base de tomates qui m'intrigue fortement. Vivement que les tomates reviennent dans mon panier de l'AMAP^^ Pour le moment, j'ai souvent du chou-rave et à la maison, à part moi, il n y a pas grand monde qui en raffole : Siobanana (oui, c'est son petit surnom, ça me rappelle quand American Horror Story, c'était bien) en a souvent dans ses purées mais ne semble pas encore s'en plaindre. Quant au grand Jaïro, il réclame à corps et à cris du concombre, des tomates cerise et des fraises depuis 1 mois... Quant à mon mec, il dit rien mais ne communique pas un enthousiasme débordant quand il y en a au menu.

Du coup, quitte à en manger toute seule, j'ai pensé en faire du kimchi ! Très bonne idée, je m'en suis tortorée dans des sandwiches jambon-beurre pendant au moins trois repas et j'ai d'ailleurs découvert que kimchi + beurre = AESD (mouhahaha, ça vous dis un truc ça ?). La recette originale se fait avec des rutabagas, mais en matière de kimchi, je crois qu'on peut faire ce qu'on veut ! 

kimchi (1)

2 cs de sel, 2 cs de sucre en poudre, 1,200 kg de choux-rave coupés en dès, 1 morceau de gingembre frais de 3 cm pelé et finement haché, 12 gousses d'ail épluchées et finement hachées, 4 cs de gochugaru (vous pouvez remplacer par un autre piment en paillettes, si vous n'en avez pas sous la main), 2 cs de sauce de poisson

Mélanger le sel et le sucre dans un récipient en plastique hermétique. Ajouter les dès de choux-rave, remuer et réserver pendant 1h. 

Au bout de ce temps, égoutter. Ajouter le gingembre, l'ail, le gochugaru et la sauce de poisson. Bien mélanger. 

Laisser le kimchi fermenter à température ambiante pendant 1 semaine, en le goûtant tous les deux jours pour vérifier sa force, puis réserver au réfrigérateur jusqu'au moment de servir, lorsque sa saveur vous conviendra. 

Posté par aurelvelvet à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 mars 2018

Montecaos parfaits

Quand j'étais plus jeune et que j'allais au Pas de la Case avec ma mère, invariablement, elle rapportait une boîte de polvorones et de mantecados. Mais ces gâteaux dont elle raffolait, je les trouvais vraiment bizarres.

Je revois la boîte avec à l'intérieur des biscuits emballés dans des papiers colorés. Il fallait faire attention parce que si tu manipulais ton truc un peu trop rapidement en l'ouvrant, tu ecrasais ton gâteau et quand tu ouvrais, tu n'avais plus qu'à aspirer... Mais le summum, c'est quand tu mordais dedans, comme disait l'autre, " ça a fait pschiiiit" : ton biscuit se réduisait en poussière dans ta bouche et en même temps, au contact de la salive, s'agglomerait, se collait à ton palais et était limite étouffant. 

J'avais donc classé ces gâteaux dans la catégorie "bizarres mais intéressants". Puis, un jour, j'ai mangé des montecaos (ne me demandez pas pourquoi il y a plusieurs appelations et orthographes, je ne sais pas!) maison et c'est mille fois mieux : c'est très friable mais n'a pas cette particularité étrange de se désintégrer si tu as le malheur d'appuyer même pas fort dessus... Du coup, j'ai cherché une recette pour en faire à la maison et il s'avère en plus que c'est très facile à faire, même pas besoin de peser quoi que ce soit ! 

DSC07230

 

 

(la recette vient de chez Passion Culinaire et elle est parfaite !) 

4 verres de farine

1 verre de sucre

1 verre d'huile neutre

1 pincée de sel

2 pincées de levure

cannelle moulue pour la touche finale

Préchauffer le four à 180°. 

Mélanger tous les ingrédients, sans trop travailler la pâte.

Façonner des boules de la même taille (la pâte se travaille très bien) et pincer le haut afin de donner la forme d'une poire.

Ajouter une pincée de cannelle sur la pointe des montecaos et enfourner pour 10 minutes. Attention, ils ne doivent pas brunir !

Laisser refroidir avant dégustation. 

 

Posté par aurelvelvet à 10:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


26 février 2018

Curry de kofta de boeuf super rapide (Jamie Oliver en 15 minutes)

Tadam, me revoilà ! Punaise, ça fait une éternité dis donc...

Comme vous le savez déjà, j'anime un atelier cuisine et ce, depuis plus de 10 ans (déjà!). Le but de celui-ci, c'est de valoriser la cuisine économique et équilibrée, avec des produits de saison. Mais aussi de donner envie de cuisiner aux personnes, en leur montrant qu'en peu de temps, on peut préparer soi-même quelque chose de simple, sain et bon. Nul besoin de céder aux sirènes des plats tout prêts... Puis, j'ai eu deux enfants et une reprise du travail (à mi-temps, mais quand même, alors je n'ose imaginer à plein temps!) et ma vision de la cuisine rapide a évolué (prise de conscience, je crie ton nom). Ouais, parce que sans enfants,, pour moi, cuisiner durant deux heures, c'était peu. Et là, je réalise que consacrer 1 h à la cuisine le soir, c'est un p*tain de challenge (si on veut être à 19h à table, j'entends, pour coucher ton marmot à 20h. Oui parce que sinon, tu as un zombie le matin au réveil et que la préparation pour aller à l'école s'apparente à une course folle).

Par exemple, le lundi, je finis à 17h30, je suis chez moi à 17h31 (Dieu soit loué, j'habite à côté de mon taf^^), 18h, c'est l'heure du bain et 19h, c'est l'heure de manger. En gros, j'ai 1/2h pour préparer le repas. Et là, j'ai compris, qu'on pouvait avoir envie de ne pas consacrer cette demi-heure à cuisiner et balancer une pizza surgelée au four (bon ok, moi non, je préfère encore manger des coquillettes au beurre, du bon jambon et une salade). Mais je peux comprendre. 

Et comme les choses se goupillent parfois bien, c'est à ce moment que j'ai découvert l'émission "Jamie Oliver  en 15 minutes" sur My Cuisine, une mine d'or pour qui veut bien manger (bon ok, 15 minutes, c'est un peu juste, mais 30, c'est largement jouable). J'ai trouvé un tas d'idées de recettes rapides à réaliser, qui changent de celles que je peux déjà faire (oui, à un moment, j'avais l'impression d'être en boucle sur les mêmes). Notamment, cette divine recette de curry de kefta de boeuf, qu'on réalise VRAIMENT super vite (tellement que je n'ai pas pu résister à l'envie de la proposer lors de mon atelier^^. Gros succès aussi !). 

kofta

Pour 6 personnes : 

Pour les boulettes : 250g de lentilles déjà cuites (je les avais préparées la veille mais vous pouvez utiliser une boîte égouttée), 1 cc de garam massala (ou de curry), 400g de boeuf haché, 1/2 boîte de tomates entières, 5 cm de gingembre, 2 oignons, 1 piment, 1 bouquet de coriandre fraîche, 1 cc de curcuma, 1 cc de miel, 1 gousse d'ail, 1 cc de cumin, 200 ml de lait de coco, sel, poivre, 1 citron pour le service. 

Pour le riz : 300g de riz, 5 gousses de cardamome, 200g de haricots verts surgelés, 200g de petits pois surgelés, sel

Mélanger les lentilles, le boeuf et le garam massala. Former des boulettes et les réserver. 

Faire chauffer 1 cs d'huile dans une cocotte et y faire dorer les boulettes à feu doux. 

Découper les tomates en morceaux grossiers ainsi que l'oignon, les hacher au mixer avec le gingembre, le piment, le curcuma, le miel, l'ail, le cumin, les tiges de coriandre et le lait de coco. Saler, poivrer et verser sur les boulettes. Porter à ébullition et laisser mijoter à feu doux. 

Pendant ce temps, préparer le riz : verser celui-ci dans une grande casserole, couvrir d'eau, saler, ajouter les gousses de cardamome ainsi que les haricots verts, couvrir et porter à ebullition. Laisser cuire environ 10 minutes, ouvrir, ajouter les petits pois encore congelés et remettre le couvercle. Couper le feu et laisser reposer 5 minutes, sans ôter le couvercle. 

Servir les boulettes avec le riz, les feuilles de coriandre et le citron en quartiers. JUST PERFECT !

Posté par aurelvelvet à 11:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 décembre 2017

Blitva (blettes à la croate)

Les blettes... Le genre de légumes qui fait faire la grimace à la majorité des gens de mon entourage (oh, du vôtre aussi j'imagine hein). Le genre de légumes qu'on est presque obligé de camoufler pour qu'il soit mangé (camouflé ou noyé sous des litres de béchamel). Je fais d'ailleurs souvent les côtes au gratin et balance les feuilles ni vues, ni connues dans de la soupe ou du pot au feu. 

Oui, parce que les feuilles se mangent ! Je le dis parce que souvent, je vois des recettes disant "coupez les côtes et jetez les feuilles" (un peu comme le vert des poireaux). Cette année, je me suis souvenue qu'il y a un siècle, lors d'un voyage en Croatie, plus précisément en Dalmatie, on nous en servait très souvent au restaurant, en accompagnement. Je trouvais d'ailleurs ça très surprenant parce que c'est quand même rare de manger des blettes au resto non? Quoi qu'il en soit, c'est une préparation rapide et efficace. Vous commencez à me connaître, c'est tout ce que j'aime^^

DSC09229

Pour 4 personnes :

600g de pommes de terre lavées et pelées

les feuilles de 2 bouquets de blettes

4 gousses d'ail hachées

4 cs d'huile d'olive

sel et poivre au goût

 Couper les pommes de terre en cubes grossiers. Les faire cuire dans de l'eau bouillante salée pendant 10 minutes environ. Egoutter et réserver. 

Laver les feuilles de blettes et les couper en tronçons. 

Dans une cocotte, faire chauffer l'huile d'olive. Y jeter les gousses d'ail, baisser le feu et les laisser doucement revenir sans qu'elles ne brûlent (environ 2 minutes). Ajouter les cubes de pommes de terre et les faire dorer en remuant de temps en temps. Ajouter enfin les feuilles de blettes et laisser cuire encore 5 minutes. Assaisonner et déguster de suite avec un filet de citron ! 

Posté par aurelvelvet à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 novembre 2017

Muffins chocolat au coeur de caramel au beurre salé

 Pfuiii, j'ai vraiment l'impression que le temps défile à toute vitesse, ça fait au moins un mois que je veux publier cette recette et que je n'y arrive pas : reprise du boulot (à mi-temps, mais quand même), école pour le grand (ce qui veut dire un emploi du temps calé à la minute, du genre "départ de la maison à 8h07 précises le matin") et un bébé de presque 4 mois qui fait ses nuits mais qui rechigne à faire la sieste en journée (et ouais,on peut pas tout avoir hein) font que nos journées défilent à toute vitesse (et sont épuisantes). Des journées de parents quoi. 

La preuve? Ca fait trois soirs qu'on fait la danse de la joie lorsque tout ce petit monde roupille avant 9h, qu'on se lance le deuxième épisode de Stranger Things 2 et qu'on s'endort lamentablement au bout de 10 minutes... J'ai l'impression d'être dans le film "Un jour sans fin" avec la mémorable Journée de la marmotte. 

Du coup, tout ça me donne envie de boulotter des trucs sucrés (et là, je bénis l'allaitement qui fait que je peux manger n'importe quoi sans prendre un gramme^^) comme ces petits muffins que j'ai dévorés presque toute seule (trop forts en chocolat pour mon garçon et mon mec a eu le malheur de tomber sur celui de la fournée dont tout le caramel s'était barré, ce qui l'a passablement contrarié). 

muffins

 Pour 12 petits muffins :

100g de chocolat noir, 60g de beurre salé, 200g de farine,  50g de poudre d'amandes (ou de noisettes), 30 cl de lait, 1 oeuf, 6 cs de sucre, 3 cs de cacao en poudre non sucré, 2 cc de maïzena, 1 cs de levure chimique, 12 cs de crème de caramel au beurre salé

Préchauffer le four 0 180°.

Faire fondre le chocolat avec le beurre, sur feu doux. Réserver.

Mélanger les ingrédients secs dans un saladier (soit la farine, la poudre d'amandes, le sucre, le cacao, la maïzena et la levure). 

Dans un deuxième saladier, battez l'oeuf avec le lait. Incorporer ce mélange aux ingrédients secs, amalgamer et ajouter le chocolat fondu. Mélanger, la pâte doit être lisse. 

Graisser vos moules à muffins et remplir les alvéoles à moitié. Ajouter 1 cs de crème de caramel et recouvrir avec l'appareil. 

Enfourner pour 20 à 25 minutes. Laisser tiédir sur une grille et déguster ! 

Posté par aurelvelvet à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 septembre 2017

Tarte super facile aux figues, miel et noix

Hier, ma belle-mère a porté un cageot plein de figues mûres à point (et aussi des tiges de rhubarbe, celle de mon jardin ayant décédée). Du coup, j'ai lancé la machine à recettes parce que les figues, c'est bon mais ça s'abîme quand même super vite. 

Comme j'avais une pâte feuilletée au réfrigérateur, j'ai écoulé une bonne partie en faisant cette tarte simplissime qui fait très automnale je trouve (non pitié, je veux pas, je veux encore du soleil). Elle a eu beaucoup de succès ici, après s'être partagé la part de la photo pour le goûter, on s'en est resifflé pour le dessert hier soir et y en a un qui a dû avoir une petite fringale nocturne parce qu'elle avait encore diminué quand je me suis levée ce matin^^. 

DSC09111

 

1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre, 12 figues, 5 cs de miel, une dizaine de noix. 

Préchauffer le four à 180°;

Etaler la pâte feuilletée dans un moule. 

Laver les figues, ôter le pédoncule et les couper en deux. 

Les disposer sur la pâte, partie non bombée vers le haut. 

Ajouter les noix sur les fruits et répartir les cuillères de miel.

Enfourner pour trente minutes environ, en fonction de votre four. Le but, c'est que la pâte feuilletée caramélise un peu avec le jus rendu par les figues et le miel. 

Vous pouvez evidemment servir avec de la glace à la vanille ou de la chantilly ! 

Posté par aurelvelvet à 10:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 septembre 2017

Les Taillous, le plat populaire ariégeois

 Quand j'étais petite, invariablement, quand j'allais rendre visite à ma mamie, elle me demandait ce que j'avais mangé à midi. Et invariablement, une fois sur deux, elle me disait qu'elle, elle avait fait cuire quelques taillous. En fait, les taillous, ce sont juste des morceaux de pommes de terre (d'ailleurs, la signification en patois, c'est "morceaux").

Pour les familles paysannes de cette époque là, qui ne roulaient pas sur l'or, les patates, c'était la base de l'alimentation et il y en avait quasiment à chaque repas puisqu'elles étaient cultivées en quantité astronomique et permettaient de tenir toute l'année (d'ailleurs combien de fois ai-je entendu ma mamie sortir de chez elle en disant "je vais aux patates", entendez par là qu'elle allait dans son jardin consacré aux pommes de terre pour bêcher, arroser, retourner ou que sais-je encore...). Je me rappelle encore de ses frites qui étaient merveilleuses et parfaites ou encore de ses pommes dauphines, qu'elle réalisait pour les grandes occasions.

Mais ce que j'adorais par dessus tout, c'était le plat qu'on appelait "Taillous" : un plat paysan, réalisé avec ce qu'on avait sous la main : du jambon de pays maison, du pain rassis, des pommes de terre et de la salade du jardin ainsi que des oeufs du poulailler. Simple et efficace! En fait, pour que cette recette soit mémorable, il y a deux ingrédients indispensables : les capous et le vinaigre. Les capous, ce sont juste des croûtons de pain rassis frottés avec une gousse d'ail et le vinaigre vient déglacer le jus du jambon. Et c'est vraiment drôle parce que cette association d'odeurs me ramène illico dans sa cuisine... (oui, ça sentait l'ail chez ma mamie). 

Bon, il va de soi que pour réaliser ce plat typique, il est nécessaire d'avoir de bons produits : un jambon de pays de qualité (oubliez donc les jambons sous vide), une salade toute fraîche et des oeufs fermiers. Vous avez tout ça? Alors, allez-y, vous ne serez pas déçu! 

taillous

Pour trois assiettes :

6 pommes de terre de taille moyenne, 3 tranches de jambon de pays, 2 cs de vinaigre de vin, 1 salade (pas de la laitue mais plutôt de la scarole). 2 tranches de pain rassis, 1 gousse d'ail, 3 cs d'huile, 3 gros oeufs, sel et poivre. 

Peler les pommes de terre et les couper en quartiers. Les plonger dans 1 litre d'eau salée et laisser cuire environ 15 minutes (elles doivent être fermes). Les égoutter et les réserver au chaud. 

Préparer les capous : frotter les tranches de pain dur avec la gousse d'ail pelée et les couper en morceaux. Réserver. 

Laver la salade, la disposer dans un saladier et l'arroser de 2 cs d'huile, 1 cs de vinaigre du sel et du poivre. Bien remuer, ajouter les capous et mélanger encore. Réserver. 

Faire chauffer la cuillère d'huile restante dans une grande poêle et y faire frire les tranches de jambon 1 minute par face. Les réserver. Casser les oeufs dans ce jus, poivrer et les cuire jusqu'à ce que les bords croustillent. Rajouter le jambon et verser dans la poêle 1 cs de vinaigre. Chauffer encore un peu et servir immédiatement. 

Pour déguster les taillous à leur juste valeur, il faut mélanger dans l'assiette les pommes de terre, le jambon, l'oeuf et la salade aux croûtons afin que toutes les saveurs se mélangent. Huuuum, j'en veux encore....

DSC09066

Posté par aurelvelvet à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,