RelibouKitchen

20 janvier 2017

Arménie part 1 : Kompot

 

Hier, j'ai eu le plaisir de mettre en place et d'organiser un atelier cuisine arménien (vive mon boulot qui me permet de rencontrer des personnes de nationalités diverses et surtout, de parler nourriture avec elles^^); 

Gayane et Tatevik m'avaient donc proposé de réaliser un repas traditionnel arménien et de saison. Elles avaient toutes deux à coeur de présenter des recettes moins connues que les mantis ou les dolmas. Et vous pensez bien que je suis toujours partante pour un truc comme ça! Nous nous sommes donc retrouvés à 25 (on va bientôt être victime de notre succès à ce rythme) pour préparer dans la bonne humeur ce fabuleux repas, égayé par les jolis babillements de la petite Milena de 11 mois qui passait de bras en bras. 

Je vais d'abord commencer par vous parler de la recette la plus rapide à faire et qui ne demande pas grand chose : le kompot. Contrairement à ici, le kompot est une boisson froide réalisée à partir de fruits de saison et de baies qui lui donnent cette jolie couleur. Elle est très populaire dans les pays d'Europe de l'Est mais aussi en Arménie. On peut y mettre tous les fruits qu'on veut, libre à vous de choisir en fonction de vos goûts ! 

DSC07929

Pour une carafe : 

3 pommes, 3 poires, 300g de raisins, 1/2 sachets de fruits rouges surgelés, sucre au goût.

Laver soigneusement les fruits (nous avons pris des fruits bios et ne les avons pas pelés. Si les vôtres ne le sont pas, les peler).

Détailler en quartiers et ôter le trognon des pommes et des poires. 

Egrainer le raisin. 

Disposer pommes, poires et grains de raisins ainsi que les fruits rouges surgelés dans une grosse casserole, ajouter le sucre à votre convenance et couvrir d'eau. 

Porter à ébullition, baisser le feu et laisser cuire 10 à 15 minutes environ (les fruits doivent être fondants mais encore se tenir). 

Laisser refroidir et servir frais. 

On boit le jus bien frais et on concomme les fruits à côté ! 

Posté par aurelvelvet à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


14 décembre 2016

TrashFood : les bounty bars de Trish Deseine

Les fêtes de fin d'années approchent et c'est aussi la période où l'on enfourne un peu n'importe quoi sans se soucier des conséquences sur la balance (oh mais si soyez pas rabat-joie puis le cheat meal, c'est hyper tendance sur Instagram).

Bon, là, j'avoue qu'on parle quand même d'un cheat meal qui est pas de la blague... Du lait concentré + du sucre glace + du chocolat fondu + de la noix de coco, on frôle l'AVC rien qu'en lisant les ingrédients et on perd ses dents si on en mange plus de deux à la suite. Mais bon, une fois de temps en temps, c'est quand même plaisant et puis rien ne vous oblige à vous envoyer les trentes carrés que vous allez obtenir, c'est le moment de faire des petits paquets gourmands à vos amis (ou vos ennemis, c'est vous qui voyez). 

bounty bars

Pour une trentaine de carrés :

350g de bon chocolat noir, 100g de beurre doux mou, 100g de sucre glace, 200g de lait concentré sucré, 225g de noix de coco râpée

 

Faire fondre le chocolat et le verser dans un moule rectangulaire (préalablement chemisé avec du papier sulfurisé). 

Laisser durcir. 

Battre le beurre et le sucre, ajouter le lait concentré ainsi que la noix de coco, la pâte doit être lisse. 

Etaler le mélange sur le chocolat préalablement durci, laisser refroidir et durcir encore complétement au réfrigérateur. 

Renverser pour démouler et découper en carrés, avec la noix de coco sur le dessus : le découpage sera plus facile ainsi. 

 

Je vous dis à bientôt avec une recette encore pire je crois bien...

Posté par aurelvelvet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 octobre 2016

Beignets de tomates vertes

 

A côté du Centre Social où j'anime un atelier cuisine mensuel, il y a un jardin collectif. Le programme du dernier atelier était de cuisiner la quantité astronomique de tomates vertes de ce jardin. "Mais pas en confiture!" m'a t-on bien fait comprendre (faut dire que je ne suis pas fan moi non plus de la confiture de tomates vertes). 

Du coup, j'ai repensé au film culte et me suis dit que l'on pourrait réaliser ces fameux beignets, personne ne connaissait (même pas moi^^) mais bon, vu la procédure, cela ne me semblait pas bien compliqué à réaliser. Si vous êtes intrigués depuis toujours par cette recette, n'hésitez plus : la panure est toute craquante et contraste délicieusement avec le fondant de la tomate. Et si vous craignez que cela soit acide, rassurez-vous, cela ne l'est pas du tout, étonnamment !

beignets tomates vertes

Pour 4 personnes :

(si vous souhaitez augmenter les quantités de tomates, attention, ne multipliez pas les ingrédients de la panure, vous allez vous retrouver avec une quantité énorme, réalisez-en plutôt d'autre une fois le premier appareil écoulé -oui, ça sent le vécu^^-)

recette adaptée à partir de celle-ci

3 tomates vertes de taille moyenne

100g de farine

120 ml de lait

1 oeuf

50g de chapelure

50g de polenta

1 cc de cumin 

sel

Couper les tomates en tranches de 0,5 cm d'épaisseur. 

Les saler généreusement et les laisser de côté durant 5 minutes. 

Préparer 3 bols. Dans le premier, mélanger la farine et le cumin. Dans le deuxième, l'oeuf avec le lait et dans le troisième la chapelure et la polenta. 

Chauffer l'huile dans une grande poêle (enfin 1 cm). Tremper les tranches dans la farine, dans le mélange au lait et ensuite dans la polenta. Faire cuire en petite quantité de 3 à 5 minutes de chaque côté. Disposer sur du papier absorbant et réserver au chaud jusqu'au service. 

beignets

Vous avez-vu ce travail d'équipe? 

Posté par aurelvelvet à 10:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 octobre 2016

Sortez vos mandolines : Carpaccio de betterave à la pomme et feta

Plus simple et rapide, tu meurs. Un peu dans le genre de cette salade de radis noir à la fleur d'oranger, cette non-recette se prépare en même pas 10 minutes (bon sauf si ton bout de doigt passe dans la mandoline. Non, ce n'est pas du vécu).

Et puis, elle s'adresse aussi à tous les traumatisés de la salade de betterave de cantine, vous vous souvenez les carrés mous au goût de terre? Bon, ben là, rien à voir. Finalement, la betterave, je la préfère crue et ça tombe bien, cela fait 3 semaines que j'en retrouve dans mon panier de légumes de l'AMAP. Et associée à la pomme et à la feta, on a en bouche un joyeux festival : du croquant, du mou, de l'acide, du sucré. Bref, oubliez la vieille betterave carrée et sa vinaigrette nulle et passez à la crue! 

DSC07830

 

Pour deux personnes : 

1 grosse betterave (enfin grosse, comme une boule de pétanque quoi^^), 1 pomme, 1/2 bouquet de persil plat, 60g de feta, 1 cs de graines de sésame, sel, poivre du moulin et huile d'olive. 

Peler la betterave, la laver et l'émincer finement à l'aide d'une mandoline. Disposer les morceaux dans un plat creux, réserver. 

Peler la pomme et la couper en morceaux réguliers. Emietter grossièrement la feta. 

Emulsionner l'huile d'olive avec le sel, le poivre et les graines de sésame. 

Equeutter le persil et émincer grossièrement les feuilles. 

Disposer la pomme et la feta sur les tranches de betterave, verser l'huile d'olive de façon uniforme, ajouter le persil et déguster de suite ! 

 

Posté par aurelvelvet à 14:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2016

Kotlet (Croquettes épicées au boeuf et aux pommes de terre)

J'ai reçu pour mon anniversaire le fabuleux livre "Persiana" de Sabrina Ghayour. C'est l'Amoureux qui me l'a offert et il m'a dit qu'il l'avait choisi parce que les photos lui ouvraient l'appétit. J'ai vite compris le message^^ Et c'est vrai qu'en le feuilletant, j'ai moi aussi commencé à ressentir les affres de la faim...

La première recette que j'ai réalisée est celle-ci, parce que je suis toujours aussi fan de boulettes, croquettes et galettes en tous genre et je suis assez fascinée de voir qu'on en retrouve dans tous les pays du monde, si semblables et si différentes à la fois (il existe même la variante ariégeoise avec la rouzolle). Quand on parle de croquettes originaires du Moyen-Orient, on pense souvent aux kefta. Pourtant, cette recette vaut vraiment le coup et est une des recettes typiques des repas de fête en Iran. Laissez-vous tenter, vous verrez!

kotlet

Pour 12 croquettes :

115g de pain réduit en chapelure, 500g de boeuf haché, 400g de pommes de terre cuites, pelées et écrasées, 1 oignon haché très fin, 20g de coriandre ciselée (tiges et feuilles), 2 oeufs, 2 cs d'ail haché, 2 cc de cumin en poudre, 1 cc de curcuma, 1/2 cc de cannelle en poudre, 2 cc de fleur de sel, poivre noir, huile végétale

Etaler la chapelure dans une assiette. 

Dans un récipient, mélanger les ingrédients restants (sauf l'huile), en travaillant la préparation à la main. Malaxer bien franchement pour que les oeufs soient parfaitement incorporés et les épices bien réparties. 

Prendre l'équivalent d'une balle de golf de farce, la rouler entre les paumes des mains et l'aplatir. La retourner dans la chapelure en veillant à ce qu'elle soit recouverte sur les deux faces. Préparer de la même façon le reste de la farce. 

Faire chauffer une poêle anti-adhésive à feu vif et préchauffer le four (pas trop fort). 

Verser un fond d'huile dans la poêle chaude pour y faire frire plusieurs croquettes 6 à 8 minutes de chaque côté, jusqu'à ce qu'elles soient joliment dorées. Les sortir délicatement de la poêle et les égoutter sur du papier absorbant. Les glisser ensuite dans le four pour les garder au chaud pendant que vous préparez le reste des croquettes. 

Servir bien chaud !

Posté par aurelvelvet à 08:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,


05 août 2016

Cornilles à la tomate et poêlée de courgettes (Turquie)

En ce moment, je voue une passion à la cuisine turque. Certainement parce que les légumes de saison s'y prêtent énormément et aussi (et surtout) parce que je me suis offert ce superbe livre qui trône en permanence dans ma cuisine. Je ne me lasse pas de tourner les pages et de me dire "ça il faut que je le fasse, et ça aussi, oh punaise et ça aussi (ad lib)". La majorité des recettes sont exécutées en un tour de main, c'est une cuisine simple, nécessitant peu d'ingrédients et surtout, savoureuse.

Recemment, j'ai retrouvé des cornilles au fond de mon placard et cette recette de baked beans version turque tombait à pic ! Il suffit juste de penser à les faire tremper la veille et la recette se fait presque toute seule. Mon fils a d'ailleurs beaucoup aimé ces haricots qu'il s'evertue à manger un par un en me disant "c'est des yeux maman" ^^

Quant à la poêlée de courgettes, elle est d'une simplicité désarmante, ce qui change tout, c'est la touche de sucre!

DSC07658  

CORNILLES A LA TOMATE (4 personnes)

200g de cornilles secs, 2 oignons nouveaux, 25 cl de pulpe de tomates, 1 cs de concentré de tomates, 3 cs d'huile d'olive, 1 cc de sucre, sel. 

Faire tremper durant 12h les haricots, Les rincer et les égoutter. 

Les cuire à l'eau bouillante salée pendant 40 minutes en ôtant l'écume grise qui se forme à la surface. Egoutter et réserver. 

Hacher les oignons et les faire revenir 5 minutes dans l'huile d'olive avec le sucre et un peu de sel. Une fois qu'ils sont tendres, ajouter 30 cl d'eau, la pulpe de tomates et la cuillère de concentré, Ajouter les cornilles al dente au contenu de la casserole, remuer, couvrir et cuire 15 minutes à feu doux. 

POÊLEE DE COURGETTES (4 personnes)

4 courgettes, 1 oignon, 2 gousses d'ail, 3 cs d'huile d'olive, 1 cc de sucre, sel

Dans une poêle, faire revenir l'oignon émincé dans l'huile d'olive. Ajouter les courgettes coupées en cubes, l'ail haché, le sucre et le sel. Poursuivre la cuisson 15 minutes. Les courgettes doivent être tendres mais encore fermes. 

Servir avec du riz, quelques poivrons marinés à l'huile d'olive et au citron et voilà une assiette végétarienne, colorée et économique! 

Posté par aurelvelvet à 08:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 juillet 2016

American Iced Tea

 

J'aime beaucoup la littérature américaine. Certainement parce que souvent y sont détaillés des mets qui me faisaient déjà rêver quand enfant, je regardais Tom Sawyer (haha, ça gâche tout le truc de la nana intello qui proclame qu'elle adore la littérature américaine hein^^). 

Je me rappelle notamment d'un (assez tragique d'ailleurs) qui s'appelait "L'Histoire de Bone" de Dorothy Allison. Le thème du thé glacé revenait souvent, celui qu'on boit sous la véranda, alors qu'il fait une chaleur caniculaire et que tout le monde dégouline de sueur... L'auteur racontait comment la fillette préparait le thé glacé pour sa maman, car elle seule savait le faire au goût de celle-ci et en était très fière. 

Du coup, comme hier soir j'ai entendu qu'on allait avoir une journée caniculaire aujourd'hui, je me suis préparée un pichet de thé glacé, que je sirote avec bonheur aujourd'hui. 

iced tea

Apparemment, la vraie recette du thé glacé américain se fait à froid, la veille.Du coup, j'ai opté sur celle-ci (parce qu'en plus, c'est aussi celle qui demande le moins de préparation et quand il fait chaud, on en fait le moins possible). J'ai trouvé le mode opératoire ici

 

1 litre et demi d'eau fraîche

3 cc du thé de votre choix (ici thé de Sahambavy à la vanille)

3 cs de cassonade

glaçons et rondelles de citron

 

Verser l'eau dans un pichet en verre. Ajouter le thé et le sucre. Fouetter et mettre au réfrigérateur toute la nuit. 

Le lendemain, filtrer, ajouter des glaçons et des rondelles de citron et savourer à l'ombre ! 

Posté par aurelvelvet à 13:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 juillet 2016

Tartine façon sabih

Alors là, merci à Létitia du blog Piment Oiseau d'avoir mis cette recette en lumière, je crois que je pourrais en manger durant tout l'été ! Déjà, quand j'avais vu celle-ci sur son blog, j'ai croisé les doigts très forts pour avoir des concombres et des aubergines dans mon prochain panier de l'AMAP (peut-être un peu trop fort parce que je me suis retrouvée avec 6 concombres... Heureusement qu'on aime ça à la maison et que surtout, ils sont bons!). Mon voeu a donc été exaucé et je savais que dans la semaine, ce fabuleux sandwich serait dans mon assiette. 

Vendredi dernier, l'Amoureux a été faire le marché et est rentré avec deux gâteaux hongrois à la broche (oui, je sais, j'ai de la chance) mais surtout, un chouette pain à l'ail des ours. Je me suis donc dis qu'au lieu de faire un sandwich, j'allais griller de grosses tranches épaisses et en faire des tartines repas qui dégoulinent...

Recette validée et archi-validée, elle allie simplicité, fraîcheur, produits de saison, bref, tout ce qui me plaît en cuisine ! J'ai fait quelques petites modifications (notamment pour la cuisson des aubergines que j'ai faites au four), à vous de voir...

tartine sabih

 

Pour 4 tartines : 

4 larges tranches du pain de votre choix, 2 grandes aubergines, 5 cs d'huile d'olive, 4 oeufs durs, 8 tomates cerise, 1/2 concombre, 2 oignons nouveaux, une dizaine de feuilles de basilic entières, 4 cs de jus de citron, 150g de tahine, 120 ml d'eau, 1 gousse d'ail

Faire griller les tranches de pain et les réserver. 

Peler partiellement les aubergines, les couper en tranches de 2 mm d'épaisseur, les disposer sur une plaque de cuisson, saler, poivrer et les badigeonner de 3 cs d'huile d'olive. Enfourner durant 25 à 30 minutes th5. Les laisser refroidir et les couper en morceaux. 

Préparer la salade en mélangeant les tomates en morceaux, le concombre en dès, les oignons ciselés, l'huile d'olive restante et 2 cs de jus de citron. 

Mélanger le tahine, le jus de citron restant, l'ail haché, l'eau et le une pincée de sel (rallonger avec un peu d'eau si c'est trop épais). 

Etaler un peu de sauce sur les tartines grillées, disposer les légumes et les oeufs en morceaux, ajouter les feuilles de basilic, encore un peu de sauce et déguster !

Posté par aurelvelvet à 10:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 juin 2016

Enchiladas au poulet

Il y a quelques années, j'étais fan de la série Ugly Betty, avec une nette préférence pour les personnages "méchants" qui me faisaient hurler de rire (Marc et Amanda, je les trouvais vraiment hilarants). Mais ce qui me faisait surtout rêver dans la série, c'était la cuisine du père de Betty : il y passait toutes ses journées et j'avais limite l'impression de sentir les effluves des tamales et empanadas qu'il préparait régulièrement et pour lesquels tout le monde se serait damné.

Ce gars cuisinait sans cesse et son réfrigérateur semblait déborder d'un tas de choses toutes plus appétissantes les unes que les autres, j'aurais adoré être avec Betty quand elle allait s'y servir lorsqu'elle rentrait tard le soir et qu'Ignacio jaillissait de la cuisine et disait "hey Betty! Tu as eu une dure journée, je t'ai préparé des enchiladas!". 

dgffg

 Pour 10 enchiladas :

500g de poulet déjà cuit et effiloché (j'ai utilisé un reste de poulet rôti), 1 cs d'huile, quelques gouttes de sauce au piment chipotle (ou tabasco), 1 oignon rouge haché, 2 gousses d'ail écrasées, 1 cs de cumin, 1 cs de concentré de tomates, 800g de tomates en boîtes concassées, 1 cs d'origan, 160g de crème fraîche,  1 jus de citron, 240g de cheddar ou de gruyère râpé. 

Préchauffer le four à 180°. Huiler un grand plat à gratin. 

Faire chauffer l'huile dans une grande poêle et y faire revenir l'oignon durant 5 minutes, en remuant régulièrement. Réserver la moitié de l'oignon dans un bol. 

Ajouter l'ail et le cumin dans la poêle et faire revenir quelques instants. Ajouter le concentré de tomates, les tomates avec leur jus, les gouttes de piment ainsi que l'origan. Porter à ébullition, baisser le feu et faire cuire 1 minute, sans couvrir. Retirer la sauce du feu, assaisonner. 

Mélanger le poulet effiloché, l'oignon réservé, la moitié de la crème fraîche,et 1/3 du fromage dans un saladier. Ajouter le jus de citron dans le reste de crème fraîche et réserver au frais. 

Réchauffer les tortillas selon les conditions de l'emballage. Les tremper une par une dans la sauce tomate et les mettre sur une planche à découper. Ajouter 4 cs de poulet à la crème sur le bord de chaque tortilla et les rouler comme une crêpe. 

Etaler 8 cs de sauce tomate dans le plat. Mettre les enchiladas côte à côte dans le plat, en plaçant la pliure vers le bas. Verser dessus le reste de la sauce tomate et parsemer le reste de fromage. 

Enfourner 15 minutes. 

Servir avec le reste de crème fraîche, de la coriandre et du guacamole. 

Recette issue du bouquin "Tex-Mex" de la collection Marabout Chef (duquel j'avais déjà partagé cette fabuleuse recette).

Posté par aurelvelvet à 09:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 juin 2016

Gâteau trop fastoche aux framboises (Superenkel hallonkaka en suédois dans le texte)

Hahaha, quand je pense que tout le monde se pâme devant le gâteau magique (qui ne vaut pas un coup de cidre comme dit mon grand-père) alors qu'il existe une recette de folie, découverte il y a quelques années sur le chouette blog Une plume dans la cuisine (qui l'a traduite d'un site suédois). C'est assez drôle d'ailleurs parce que l'an dernier, je l'ai vu passer sur quelques blogs, sans que jamais la source originale ne soit citée, m'enfin. Quelquefois, j'ai l'impression d'être Lisbeth Salander mais version justicière de la blogosphère culinaire ^^ (je l'ai déjà dit ici, j'ai une mémoire photographique de la nouriture assez dingue, il suffit que je lise une recette quelque part pour que les grandes lignes restent gravées en moi telle la Pierre de Rosette; Tremble plagieuse culinaire mouhahaha - rire de Docteur Gang -). 

Il n'empêche, ce gâteau est juste merveilleux : rapide, peu d'ingrédients et rencontrant un succès fou. Imaginez, des fruits fondants sur une pâte à mi-chemin entre la pâte sablée et le gâteau basque. Et en plus, on peut le faire avec tous les fruits que l'on a sous la main! (Mais je vous avoue que ma version favorite, c'est celle aux framboises). Pour la recette ci-dessous, j'ai utilisé des surgelées mais en pleine saison, il va de soi que ce sera des fraîches. Je suis tellement fan des framboises que j'ai volontairement doublé la quantité, à vous de voir...

          superenkel hallonkaka

Pour 6 personnes (1 moule de 20 cm)

150g de farine

150g de sucre roux

200g de brisures de framboises surgelées

2 oeufs

50 g de beurre

1 zeste de citron bio

Préchauffer le four à 180°. 

Mélanger les oeufs et le sucre au fouet. Ajouter la farine et le zeste de citron et bien mélanger la pâte. 

Beurrer et fariner le moule et y verser la pâte. Répartir les framboises sur le dessus. Trancher finement le beurre (j'ai utilisé ma mandoline) et le répartir sur les framboises. Enfourner durant 25 minutes. 

Laisser refroidir et déguster ! 

Posté par aurelvelvet à 09:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,