Bon d'abord, je n'ai jamais flanqué les pieds à Angers. Mais, mais, mais, l'autre jour, alors que je discutais avec ma collègue de mon addiction aux prunes, elle me dit "oh mais chez moi, on a une spécialité que tu adorerais, on appelle ça du pâté angevin". Et elle me décrit donc cette spécialité avec, je le sens bien, une certaine gourmandise (en vrai, je crois qu'elle est aussi gourmande que moi et on papote souvent nourriture) : en me la décrivant, c'est comme si elle était en train de mordre dedans^^. Bref, elle me l'a tellement bien décrit son pâté aux prunes ("puis tu vois, les prunes sont entières, c'est hyper juteux et la pâte prend le goût du jus de celles-ci") que pendant une semaine, il me revenait en tête. 

Et l'autre jour, paf, mon beau-père m'apporte des prunes fraichement cueillies ! Ni une, ni deux, le lendemain, je me lance à la découverte du pâté angevin. En fait, quand on parle de pâté, en premier lieu, on a l'image du pâté charcutier. Non, là, c'est en fait une tourte toute simple, dans laquelle les fruits sont laissés entiers (avec le noyau). Et c'est là, la particularité de cette recette qui est apparemment très peu répandue en dehors du Maine-et-Loire. 

pâté angevin (pâté aux prunes)

Pour 6 personnes (et un moule à bord haut de 25 cm de diamètre)

Pour la pâte brisée : 250g de farine, 125g de beurre, 2 cs de sucre, 1 pincée de sel et un petit peu d'eau. 

20 à 25 prunes de votre choix (j'ai mélangé mirabelles et quetsches), 30g de cassonade (ou moins, en fonction de votre goût), 1 jaune d'oeuf.

Commencer à préparer la pâte brisée : verser la farine dans un saladier, ajouter le sel, le sucre et le beurre ramolli coupé en dès. Commencer à incorporer le beurre du bout des doigts, jusqu'à obtention d'une texture un peu sableuse. Ajouter l'eau petit à petit (c'est important, il vaut mieux pas assez d'eau que trop !) et pétrir la pâte jusqu'à ce que celle-ci ne colle plus aux doigts. Former une boule et réserver. 

Préchauffer le four à 180°.

Fariner le plan de travail. Diviser la pâte en deux boules égales et étaler la première boule finement au rouleau à patisserie. 

La disposer dans le moule graissé (ou comme moi, avec une feuille de papier sulfurisé).

Poser les prunes entières, lavées et séchées sur la pâte. 

Etaler la deuxième boule finement et disposer la pâte sur les prunes. Bien souder les bords. Faire une cheminée au milieu à l'aide d'un couteau pointu. 

Dorer la pâte avec le jaune d'oeuf battu. 

Enfourner pendant 40 minutes environ (le pâté aux prunes doit être tout doré). 

Laisser refroidir complètement avant de découper sinon le jus des prunes va couler ! Le pâté angevin aux prunes est encore meilleur le lendemain (si vous avez la patience d'attendre^^).

 

pâté angevin2

 

(haaaan, j'en veux encore !)