TADAM ! Mille ans plus tard, me revoilà !

Rassurez-vous, je mange toujours (et plutôt deux fois qu'une comme aurait dit l'autre -Pour les enfants des années 80, ça va vous rappeler des choses-) mais je n'arrive absolument pas à trouver le temps de remettre mon costume de blogueuse food. Bref, pas bien grave, de toute façon, être blogueuse, c'est complètement dépassé maintenant alors^^

Mais bon, de temps en temps, ça me repique un peu et je vous ponds un petit billet. Comme celui-ci.

En vidant mes placards, j'ai retrouvé une conserve de pâte de haricots rouges sucrée et je me suis souvenue que dans le bouquin de cuisine Le Tang Book, il y avait une recette de fondant au chocolat que je voulais faire il y a au moins 10 ans. Oui, je suis longue à la détente. Mais j'ai profité d'avoir un moufflet à l'école et la deuxième occupée à jouer avec les croquettes du chien (oui, oui, vous avez bien lu, cela semble faire des élements de dinette parfait) pour réaliser ces petits gâteaux savoureux. Figurez-vous qu'ils ont eu un succès démentiel et que Jaïro m'a même dit "Ha là, c'est bon, c'est pas comme quand tu utilises des trucs bizarres" (le mec a été traumatisé par le brownie à la courgette, il a eu l'impression de vivre une horrible trahison de ma part). 

20190911_123940 (1)

                                                                    

Pour 4 fondants : 

50g de beurre salé (100 dans la recette originale !) + un peu pour beurrer les moules

100g de chocolat à patisser

10g de fécule (maïzena ici)

100g de pâte de haricots rouges sucrée

3 oeufs

Casser le chocolat en morceaux et le faire fondre avec le beurre au bain marie ou au micro-ondes. Lisser à la spatule en bois et ajouter la fécule. 

Chauffer légèrement la pâte de haricots rouges au micro-ondes ou dans une petite casserole et l'ajouter au mélange beurre-chocolat.

Battre les oeufs dans un bol et les ajouter à la préparation.

Verser la préparation dans 4 ramequins beurrés et farinés et enfourner à four chaud (180°) pendant 10 à 15 min, le centre doit être légèrement coulant.

A déguster encore un peu tiède !